Comment éduquer votre enfant à la diversité avec l’approche Montessori ?

Comment éduquer votre enfant à la diversité avec l’approche Montessori ?

 Le rôle de l’adulte dans l’éducation de l’enfant

Commençons par le début. Le plus important est de vous remettre en  question. Surtout, vous devez changer la façon dont vous regardez votre enfant en mettant de côté vos propres expériences et la façon dont vous les avez vécus et vous concentrer sur l'enfant en face de vous. Il faut apprendre à l'observer, savoir où il se développe, et être capable d'ajuster son environnement, les matériels avec lesquels il préfère jouer, et bien sûr ses actions. Pour cela, il faut être conscient des différentes étapes du développement d'un enfant et ses différentes caractéristiques.  

Les bébés et les tout-petits nous regardent tout le temps, ils savent donc ce qu'ils peuvent et ne peuvent pas faire et sont conscients du monde qui les entoure. Ils reproduisent nos gestes et acquièrent les compétences nécessaires pour devenir autonomes par imitation. C'est pourquoi nos nécessités quotidiennes sont si intéressantes pour les petits. 

En effet, les jouets de cuisine en bois colorés, les ustensiles de cuisine, les jeux de mémoire  etc. sont de véritables trouvailles. 

Lorsque vous donnez à votre enfant la liberté d'explorer son environnement, vous pouvez observer sa motivation à apprendre, s'engager, affiner ses gestes et découvrir. Certains notent son désir d'approfondir des sujets d'intérêt.

La pédagogie Montessori est fondamentale dans la pédagogie contemporaine de la fonction pédagogique d'apprentissage concomitant par l'adulte, réalisée sur la base de la planification et la préparation des contextes d'une part et de l'observation systématique des enfants d'autre part, a contribué à la façon de penser.

Un environnement adapté

L'éducation Montessori accorde une grande importance à l'environnement et, dans ce concept, elle combine à la fois l'espace de développement de l'enfant et le rôle des adultes. Les enfants doivent être capables d'agir de manière autonome et d'exprimer leur créativité dans des environnements propices à stimuler l'activité spontanée, mais ils doivent également être capables de se corriger sans l'intervention directe d'un adulte. Le travail de l'adulte est d'inciter l'enfant à s'occuper de  la meilleure façon possible pendant les périodes sensibles, et de le faire de manière progressive. L’adulte est responsable de l'environnement. Il fait sa part en observant le comportement de l'enfant et en l'accompagnant de son œil attentif.

Il est de la responsabilité des parents d'aménager l'environnement de manière à aider l'enfant à développer ses compétences et à grandir en tant que personne. C'est à vous, en tant que parents, d'offrir à vos enfants un environnement dans lequel ils peuvent trouver les éléments (jouets, activités) dont ils ont besoin pour leur développement moteur, psychologique et intellectuel. 

 C'est pourquoi la pensée Montessori parle d'environnements adaptatifs. C'est un environnement conçu pour que les enfants puissent grandir et trouver tout ce dont ils ont besoin pour se développer. 

 Idéalement, cet environnement est organisé et adapté à la taille de l'enfant

Cela leur donne une autonomie et une liberté de choix en leur donnant accès à ce dont ils ont besoin sans demander à un adulte. 

 Un environnement acclimaté répond aux besoins de l'enfant en termes de  mobilité, d'entraînement sensoriel, de langage, de motricité fine et de socialisation. 

 A l'inverse, un environnement inadapté peut freiner leur développement. Cet environnement inapproprié crée un environnement familial difficile car l'enfant pleurera sans aucun doute et exprimera de l'embarras, ce qui peut conduire à des conflits. L'autonomie des enfants est limitée

L'environnement idéal doit être organisé,  épuré, esthétique, sans surcharge sensorielle et suffisamment riche pour faciliter le développement et l'activité de l'enfant. 

 Une fois l'environnement organisé et sécuritaire, les parents peuvent rassurer leurs enfants (car ils savent que leur environnement est sécurisé) en stimulant leur curiosité et en les incitant à le découvrir par eux-mêmes. Vous devez donc le présenter à votre enfant.  Lorsque l'enfant s'approche d'un objet inconnu, vous pouvez lui donner un nom et le  présenter. Cela lui permet d'élargir ses connaissances et son vocabulaire. Même sans parler, l'enfant mémorise les mots et les répète plus tard.  

 De nombreux jeux sensoriels et d'association aident les enfants à comprendre le monde. Il vise à augmenter le vocabulaire, à aiguiser les sens, à aider à découvrir et à comprendre l'environnement et à renforcer les liens et la confiance parents-enfants.

Faire confiance à l’enfant  et à ses capacités psychomotrices

 Les tout-petits savent ce qu'il leur faut pour se construire. S'ils sont attirés par quelque chose, encouragez-le. Bien sûr, il faut veiller à assurer d'abord la sécurité de l'environnement, comme retirer les objets fragiles ou dangereux  à portée de main. De cette façon, il peut se déplacer librement et explorer tout ce qui l'entoure sans danger ni risque d'endommager des objets importants pour vous. Ne cassez pas son élan en criant "Non" ou "Ne me touchez pas". Des expériences positives accrues, une empathie adulte et un accompagnement compatissant dans la vie de tous les jours sont les bons ingrédients pour qu'un enfant se développe normalement, gagne en confiance en soi, construise une base solide et devienne un enfant bien équilibré. Lui-même au lieu de compter sur les autres, et cela le rendra plus heureux ! En même temps, ce sera plus facile pour les parents.

Grâce à l'observation, Montessori a découvert que les enfants savaient ce qui leur convenait et avaient une concentration précoce exceptionnelle. À l'âge de 6 ans, ils sont également fascinés par les chiffres et les lettres,  apprennent à lire et à écrire et comprennent le concept de quantité sans  formation directe. Nous découvrons ainsi le concept de développement Montessori à travers deux idées novatrices sous-jacentes à la méthode Montessori : l'esprit absorbant  et la période sensible. 

L'esprit réceptif de l'enfant est ouvert à la réalité, s'intéresse à la réalité et l'aborde d'une manière cognitivement authentique : recherche d'explications et de manipulations, il a une capacité extraordinaire à absorber des éléments inconsciemment. Cela lui permet de "se réincarner". C'est-à-dire qu'à travers son expérience, il acquiert sans effort des impressions sur l'environnement (comportement, normes, langage) et "vit". Je le fais inconsciemment sans décider "je veux apprendre". Les enfants apprennent progressivement à passer de l'inconscient au conscient. Cependant, les enfants ne maîtrisent pas toutes les compétences en même temps. Ce sont des sujets spécifiques qui doivent s'accompagner du respect de la progression et du rythme. 

Pour identifier les étapes sensibles, qui  se chevauchent souvent, il suffit d'observer un enfant faire des choix autonomes pour son développement intellectuel, même si l'activité semble trop simple ou inintéressante.

Retour au blog

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.